mardi 7 août 2018

NOUVEL ARTICLE DE JEAN-BAPTISTE MALET... LE SYSTEME PIERRE RABHI

Après une enquête le mois dernier que nous avons partagée, Jean-Baptiste Malet nous propose cette semaine ou une autre étude sur le système Pierre Rabhi.
Nous avons déjà traité maintes fois ce sujet dans nos colonnes. Dérive sectaire ? Ou non ?
En introduction d'une conférence du «  paysan philosophe », un représentant des colibris de Besançon relatait que son groupe avait réfléchi à partir du film « en quête de sens ». Ce n’est pas notre orientation. Mais notre conception de la laïcité nous interdit de considérer comme répréhensible une activité de réflexion. Même si en l’occurrence, il s’agit d’une orientation que nous pouvons supposer spiritualiste.
En revanche, nous avons déjà noté la présence de stages de biodynamie organisés par  Terre et humanisme, les références que Rabhi faisait de son propre chef aux ouvrages de Steiner, et également la forte proximité entre les réseaux de la mouvance  anthroposophe et les colibris. Par exemple, lors de la création d’une monnaie complémentaire en Lorraine, l’initiative revenait à un colibri, alors que les euros échangés contre la monnaie complémentaire étaient déposés… à la nef.
Et nous sommes également troublés en constatant qu’il y avait des liens que nous ne percevons pas forcément dans leur intégralité, entre les colibris et la ferme des deux soleils dont le procès de la dirigeante doit se tenir en octobre  (précisons s’il en est besoin, qu'elle est présumée innocente )
Suivant notre habitude, nous nous efforçons de garder la tête froide, de respecter autrui, mais que nos préoccupations soient reprises dans un journal nous satisfait pleinement.

mardi 24 juillet 2018

éléments de réflexion juridique: sectes droits de l'enfant, droits des parents à partir d'un arrêt de la CEDH


RESUME DE L'AFFAIRE PARU SUR LE SITE DE LA COUR EUROPEENNE DES DROITS DE L'HOMME



Ces affaires portaient sur le retrait partiel de l’autorité parentale à l’égard d’enfants appartenant au mouvement religieux des Douze Tribus (Zwölf Stämme) résidant dans Deux communautés en Bavière et sur leur placement. En 2012, des articles de presse relatèrent que des membres de ce mouvement religieux infligeaient à leurs enfants des châtiments à coups de baguette. Ces informations furent ensuite corroborées par un enregistrement vidéo où pareils châtiments avaient été filmés en caméra cachée dans l’une des communautés. Se fondant sur ces articles de presse ainsi que sur les témoignages d’anciens membres du mouvement religieux en cause, les juridictions nationales ordonnèrent en septembre 2013 le placement des enfants vivant dans ces communautés. La procédure devant la Cour européenne a été introduite par quatre familles membres des Douze Tribus qui se plaignaient du retrait partiel de leur autorité parentale par les juridictions allemandes et de la séparation de leurs familles.
La Cour a conclu à l’absence de violation de l’article 8(droit au respect de la vie Privée et familiale) de la Convention, jugeant que les juridictions allemandes avaient ménagé un juste équilibre entre l’intérêt des parents et l’intérêt supérieur des enfants, dans le cadre de procédures équitables et raisonnables au cours desquelles la cause de chaque enfant avait été examinée individuellement.
La Cour a souscrit en particulier à la conclusion des juridictions allemandes selon laquelle le risque de châtiments systématiques et réguliers encouru par les enfants justifiait leur placement et le retrait partiel de leur autorité parentale aux requérants. Elle a estimé que ces décisions se fondaient sur le risque que les enfants subissent des traitements inhumains et dégradants, prohibés en termes absolus par la Convention.
La Cour a souligné également que les juridictions allemandes avaient exposé de manière détaillée les raisons pour lesquelles elles n’avaient disposé d’aucune autre solution pour protéger les enfants. Au cours des procédures internes, les parents s’étaient notamment déclarés convaincus que les châtiments corporels étaient tolérables et les juridictions avaient estimé que, même si les intéressés avaient accepté de renoncer aux coups de baguette, il n’y avait aucun moyen de s’assurer que d’autres membres de la communauté ne se chargeraient pas d’appliquer ces châtiments.


COMMUNIQUE DU GREFFE DE LA COUR
cliquer sur chaque image pour agrandir








l'arrêt de la Cour n'est pas disponible en Français


dimanche 15 juillet 2018

l'enseignement hors contrat, notre enquête associative, par Jean-Yves


Introduction
Les écoles privées hors contrat d’association avec l’État furent l’un des thèmes d’étude de la journée d’Arches de 2018. Le CLPS a commencé à travailler cette problématique dès 2005, en sollicitant les rapports des inspections académiques sur ces établissements.
Selon la loi du 17 juillet 1978, il s’agit de documents administratifs communicables à tous citoyens, sous réserve de l’occultation de mentions couvertes par le secret de la vie privée, comme le nom des enfants fréquentant l’établissement ou une appréciation sur une personne identifiable.
Cette transmission est en principe automatique. En cas de réticence de l’Administration, le citoyen peut saisir la Commission d’accès aux documents administratifs (CADA), autorité administrative compétente pour déterminer la communicabilité d’un document administratif. Pourtant, pour les deux tiers des situations, le CLPS a dû saisir la CADA. Celle-ci n’a jamais rejeté une de nos demandes. Ainsi, il nous a fallu en moyenne entre 3 mois et 4 ans pour recevoir des rapports sollicités.
Une première étude approfondie avait été publiée en 2013 à partir des documents en notre possession à cette époque1. Depuis, nous avons poursuivi, enrichi et actualisé les investigations.
Ce PowerPoint est le support de la communication de 2018. Il fait synthèse à travers l’évolution de l’accessibilité aux rapports, leur analyse au regard de la commande du législateur, leurs formes et les thématiques traitées par les inspecteurs.
Une synthèse relève les formes de ces écrits, interroge d’éventuelles lacunes dans le processus d’inspection et note aussi les atouts et les freins du dispositif qu’ils conviendraient d’optimiser.
Nous distinguons désormais trois périodes : 1994 - 2004 ; 2005 – 2012 ; 2013 — 2017.

samedi 14 juillet 2018

sept membres de la secte AUM exécutés au Japon

Au Japon, sept membres de la secte Aum ont été récemment exécutés.  Ce n’est certes pas notre association qui va nier le caractère horrible de la violence exercée par cette secte, lors d’un attentat ou gaz sarin dans le métro. Il était évident qu’il fallait mettre les auteurs de ces crimes hors d’état de nuire.
En revanche, les droits de l'homme forment un tout et l’article deux de nos statuts se réfère explicitement aux textes internationaux et nationaux de protection des droits de l'homme .
Aussi sommes-nous solidaires des mouvements de défense des droits de l'homme qui regrettent le recours à la peine de mort.

vendredi 13 juillet 2018

les écoles Steiner en Belgique, deux articles de LA LIBRE BELGIQUE

Les institutions issus de l’anthroposophie sont rarement perçues comme telles, et s’intègrent sans obstacle .
Mais cela continuera-t-il ? Nous-mêmes, au CLPS, avons tenté avec nos modestes moyens sans pour autant porter un jugement sur les personnes, de dégager l’idéologie ésotérique dont les activités de cette mouvance était irriguées.

Cela va-t-il changer ? Grégoire Perra, qui fut élève puis enseignant des écoles Steiner, avait commencé à dévoiler ce qu’il avait vécu durant son passage dans ces institutions.

Il y a de cela quelques jours, Le Monde diplomatique proposait une enquête sur ces écoles. Maintenant, c’est au tour du journal d’outre Quiévrain La Libre Belgique de consacrer deux articles aux écoles Steiner. 
Nous nous sommes déjà documentés sur les écoles alternatives belges, certaines écoles Steiner sont financées par la banque Triodos, d’autres écoles issues comme en France d’initiatives privées se présentent comme puisant dans toutes les pédagogies. Ainsi l’école maternelle de Lessive dans le Namurois refuse de s’enfoncer dans un dogme selon ses propres termes et se réfère simultanément à Montessori, Freinet et Steiner.

Dans la Libre Belgique cette fois-ci, toujours la même référence à Grégoire Perra. L’auteur de l’article révèle que des parents ont alerté le journal de faits interpellants, et d’une culture du silence entourant des dysfonctionnements internes, nous reprenons ici les termes du journal. L’auteur se demande également si cette pédagogie « peut être indépendante du courant de pensée qui l’inspire ». Mais il conclut le premier de ses articles par l’absence d’accusation sectaire ou de remise en cause des performances de ces écoles en terme d’enseignement. Il est toutefois intéressant de relever deux titres de paragraphe :

Prendre en compte le monde invisible
Pas de dossier ouvert à la police fédérale 



Le second article nous interpelle de par son seul titre : « il serait difficile d’enseigner dans une école Steiner en étant un pur matérialiste ». Et le sous-titre nous interpelle tout autant : « impossible en poussant les portes de l’école de ne pas songer à Rudolf Steiner ». Cet article repose sur la visite d’une école sous la direction d’une enseignante qui applique cette pédagogie. Nous nous interdisons bien entendu de reproduire l’article couvert par le copyright. Qu’on nous permette juste de reproduire deux citations de cette pédagogue.

Vous entendrez sûrement l’exemple des dents de lait et d’enfants qui ont prolongé leur parcours en maternelle parce qu’il ne les avaient pas toutes perdues. Mais ce n’est pas innocent. On considère qu’une première partie de la croissance physique se déroule entre zéro et sept ans. La percée des dents adultes est un signe physique de maturité. Faire les dents nécessite beaucoup de force, une bonne dose d’énergie. Nous pensons que ce n’est pas l’idéal de dévoyer cette énergie pour l’envoyer vers le travail intellectuel.

Seconde citation :

La pédagogie Steiner ne se résume pas à une boîte à outils mais repose sur une façon originale d’envisager l’être humain. S’il ne faut pas adhérer à tout ce qu’il a dit, ou suivre aveuglément des dogmes, il serait néanmoins difficile d’enseigner Steiner en étant un pur matérialiste, en ne croyant pas que vit on nous une partie invisible, en ne gardant pas une attitude humble et ouverte au fait que, peut-être, cette conscience qu’on cherche à voir grandir a déjà parcouru du chemin avant d’arriver parmi nous

Ces deux citations se trouvaient dans le texte, nous jugeons inutile de les commenter, nos lecteurs se feront eux-mêmes leur opinion. Permettre aux individus de se forger une opinion en pensant par eux-mêmes, en effet, telle est notre conception de la laïcité...

jeudi 28 juin 2018

l'anthroposophie dans LE MONDE DIPLOMATIQUE

TIRE DU SITE DE L'ORDRE NATIONAL DES MEDECINS

 Nous transmettons cette information pour la complète information de nos lecteurs sans la commenter de même que nous porterons à votre connaissance  sans commentaire également la décision ordinale rejetant les plaintes contre la Professeur Joyeux.


dimanche 24 juin 2018

ARCHES 2018: SOLIDARITE LAÏQUE, notre partenaire à notre rencontre annuelle

Nous avons eu le plaisir à notre rencontre annuelle de recevoir Roland BIACHE , délégué général de SOLIDARITE  LAÏQUE  qui nous a délivré un message que nous restituons ici.

Merci Roland!

A NOS ADHERENTS ET SYMPATHISANTS QUI NOUS SUIVENT SUR NOTRE BLOG ET SUR LES RESEAUX SOCIAUX:
SOLIDARITE LAÏQUE NOUS A AIDES DANS NOTRE MISSION, AIDEZ SOLIDARITE LAÏQUE




samedi 23 juin 2018

L'école Steiner . de Kings Langley va fermer . (suite et fin?)

 L'école Steiner de Kings Langley va fermer .

  source Watfordobserver, traduit par nos soins

Une école privée qui connait des problèmes est en train de fermer. L'école Rudolf Steiner à Kings Langley a été recalée à l'inspection de sécurité l'année dernière après que l'on ait décelé que les "les élèves y couraient des risques".

Selon Terry Douris membre du ministère de l'Education "le conseil régional du Hertfordshire est désolé d'apprendre la fermeture de l'école Rudolf Steiner et nous avons conscience que toutes les familles doivent être inquiètes en ce moment. Nous avons fourni une lettre pour tous les parents et les personnels,pour proposer de l'aide pour trouver une place dans une école subventionnée par l'Etat dans le Hertfordshire pour tous ceux qui en ont besoin .Nous leur avons assuré qu'il y a actuellement un nombre suffisant de places pour tous les enfants. Cependant ,tandis que nous nous efforcerons de tenir compte des préférences ,il se peut qu'une place ne soit pas disponible dans l'école la plus proche,ou dans l'école de leur choix.Nous ferons tout ce qui est possible pour soutenir les familles dans les jours et semaines à venir».
Les membres du conseil d'administration ont envoyé un courriel aux parents pour les informer de la fermeture .Ce courriel disait :

"La décision a été prise après une réunion extraordinaire ce matin .Une décision a été prise pour une fermeture volontaire organisée du cadre éducatif actuel. Nous prévoyons que l'école sera probablement fermée à la fin de ce trimestre d'été . Les administrateurs ont été récemment élus,et ils passent en revue actuellement,des options pour des alternatives éducatives en septembre. Bien que l'école ferme, nous souhaitons insister sur le fait que la communauté va continuer à vivre ,et le nouveau conseil d'administration cherchera à la nourrir et à la soutenir autant que possible. Une gamme de propositions a été mise en avant et nous explorons activement les options pour un cadre éducatif Waldorf dans l'avenir . Dès que possible,nous communiquerons davantage sur ce sujet ,mais nous voulions communiquer à ce sujet aussi vite que possible . Les administrateurs disent que la décision équilibre les intérêts des élèves, des parents et du personnel avec les moyens financiers actuels de l'école."


mercredi 13 juin 2018

L'éducation face au risque sectaire, en France, constats et éléments d'analyse, par Mme Peyron, conseillère à la MIVILUDES

Nous reproduisons ici avec l'accord de l'oratrice qui nous l'a adressé (merci!) le texte de l'intervention qu'elle a faite au congrès de la FECRIS sur le même thème qu'elle avait abordé à notre rencontre annuelle à Arches.


Préalablement, quelques remarques sur la terminologie et sur l’approche qui sera la mienne.
Le mot « éducation », sera entendu et abordé ici sous l’angle de la formation des mineurs. L’éducation dont nous parlons ici est celle qui lui permettra de développer sa personnalité, de s’épanouir et de s’insérer socialement en ayant acquis un socle de connaissances, de compétences et de culture. Ainsi donc le mineur, devenu adulte, pourra affronter sa vie personnelle et la gérer en étant un citoyen responsable (et épanoui !) de la société dans laquelle il évolue.
Je n’utiliserai pas le mot « secte », mais la notion de dérive sectaire adoptée par les pouvoirs publics français en 2002 (création de la MIVILUDES). Cette dénomination est plus conforme au droit français et notamment aux textes sur la liberté de conscience et la laïcité.
Les choix lexicaux étant posés, nous allons pouvoir aborder de manière synthétique cet exposé sur : L’Education face au risque sectaire en France.




Suite à son intervention, Grégoire Perra avait décrit les inspections dans les écoles dans lesquelles il travaillait.

Suite à cet exposé Jean-Yves Radigois nous a présenté une étude sur les conditions d'inspection des écoles hors contrat que nous mettrons en ligne dès que nous pourrons.

vendredi 11 mai 2018

le CENTRE ETHIQUE INTERNATIONAL, questionnements, pistes de réflexion

Notre association a été saisie par un particulier qui avait assisté à une réunion publique du centre éthique international. : Nous citons dans le texte la missive qu’il nous a adressée : "A une soirée récente du Cercle d'éthique international, j'ai ressenti comme hermétique le discours de la présidente, amour, douceur, générosité etc.. mots jamais étayés par quoique ce soit.  Je n'ai d'ailleurs pas été la seule personne de l'auditoire à ressentir "comme un malaise".
Il se fait que nous avons pu retrouver des articles sur cette association créée par Fanny Abadi.
Nous proposons donc à nos lecteurs ce dossier de presse, en partageant des articles que nous avons trouvés. Conformément à notre manière de faire, nous ne voulons pas être taxés de partialité, et nous vous soumettons également la réponse de la présidente de ce centre suite à un article de presse la mettant en cause et donnons le lien vers son propre site. Ceci pour éviter toute information unilatérale.
Mme Abadi a créé une structure dans la région de Montpellier et visiblement tente de réimplanter des activités en Bourgogne. Elle a été controversée et il nous est difficile de porter une appréciation sur la tournure que ce centre éthique va prendre en Bourgogne ; toutefois, il faut toujours interroger le passé pour comprendre l’avenir.
Pour donner une opinion plus précise, il nous faudrait savoir si la méthode de micro myo-énergétique a donné lieu à une évaluation scientifique, si la psychanalyse énergétique pratiquée par la dirigeante de ce centre est reconnue par les instances universitaires, et également de savoir quel est le cursus universitaire dont elle-même se prévaut. Telles sont les questions que nous nous posons, et dans la réponse serait utile à nos recherches.
En attendant, voici les partages des opinions « pour » et « contre ».


puis la presse :











CITATION DU JOURNAL l’EQUIPE 5 septembre 2004





Arron et Didiot-Abadi se sont rencontrées en Guadeloupe par l’intermédiaire de l’association Sport’a vie, à laquelle la psy collabore, et dont la championne est marraine. Faisant allusion aux critiques émises par Robert Poirier qu’il tient à condamner dans un communiqué en tant qu’athlète de haut niveau et président du Groupement des athlètes français (GAF), Bangué ajoute : « On a tous des choses qui nous pèsent sur le plan personnel. Ce travail nous permet d’y voir plus clair dans notre vie et donc dans notre activité sportive. Si on ne comprend pas cette démarche, on va en discuter avec l’athlète. » Il faut également se souvenir des propos de la championne du monde du 4 × 100 m, agacée par les questions sur sa psy, juste avant ses débuts aux Jeux :« Si je ne faisais pas du sport de haut niveau, elle serait quand même à mes côtés. Ma démarche dépasse le cadre du sport. » Certes, mais c’est aussi Christine Arron qui a rendu cette démarche publique et « sportive » en invitant Fanny Didiot-Abadi jusqu’au stade d’échauffement de toutes les compétitions qu’elle a disputées. Et les exercices de « stimulations énergétiques » qu’elle a effectués devant des athlètes interloqués contribuent un peu plus au trouble dont Stéphane Diagana, vice-président du GAF, se fait l’écho en se désolidarisant de l’initiative d’Emmanuel Bangué : « En aucune façon, le GAF n’a été consulté et je demanderai à Emmanuel de s’expliquer. Il ne peut se permettre d’engager une parole collective sur des terrains aussi particuliers. Je ne partage pas du tout son avis et je désapprouve fermement sa démarche. » 

COMMUNIQUE DE MADAME ABADI SUITE A L’ARTICLE PRECEDENT (TEXTE INTEGRAL)







Affaire à suivre… Pour le moment voici des éléments de réflexion ! Nous recueillerons avec intérêt tout témoignage quelle que soit sa teneur.

lundi 30 avril 2018

RAPPORT de l'OFSTED 27.2.2018 école Steiner de KINGS LANGLEY

En Grande-Bretagne, les rapports d’inspection des écoles indépendantes sont rendus publics... et mis en ligne, voici la traduction d’un rapport d’inspection de l’école Steiner de Kings Langley que nous avons précédemment évoquée accompagnée du lien vers le document initial afin de nous entourer de toutes garanties.

RAPPORT de l'OFSTED  27.2.2018  

conclusion globale: l'école ne respecte pas toutes les normes vérifiées au cours de l'inspection
Ce que les inspectrices ont principalement trouvé :

     
      PARTIE 1:Qualité de l'enseignement fourni  

    --inspection précédente: la qualité de l'enseignement était trop variable dans l'école. Les enseignants ne planifiaient pas tous les cours en conformité avec les attentes des dirigeants .Par exemple ils ne tenaient pas assez attentivement compte des besoins des élèves qui ont besoin de soutien (cours supplémentaires).Le travail était souvent trop peu exigeant, et l'évaluation des progrès était toujours à ses balbutiements.
    --le principal reconnaît qu'il y a des progrès à accomplir pour que l'enseignement soit satisfaisant pour tous les élèves Il reconnaît à juste titre que les compétences des enseignants varient encore très largement .Un certain nombre d'enseignants reçoivent du soutien des professeurs seniors. Cela commence à avoir un impact sur la pratique individuelle,mais les progrès ne font que commencer.
    --un travail considérable a été fait pour améliorer l'évaluation des progrès des élèves par les enseignants et les responsables. La stratégie d'évaluation s'étend maintenant à un grand nombre de matières, par exemple la lecture au niveau de l'école primaire. Cependant, il y a encore du travail à accomplir pour s'assurer de l'exactitude de ces évaluations.
De même,alors que certains enseignants utilisent bien ces données pour construire les étapes suivantes de leur enseignement, ce n'est pas le cas pour toute l'école. Les meilleurs efforts des responsables ne sont pas suivis de résultats du fait de cette pratique incohérente pour l'amélioration globale de la qualité de l'enseignement fourni .

    conclusion: cette norme n'est pas atteinte

     PARTIE 3: Bien être, santé et sauvegarde (securité) des élèves  

A la précédente inspection de contrôle,on a constaté que les pré requis de cette norme «sauvegarde» ont été respectés
    -recrutement-:cette norme n'est pas respectée .Les responsables n'ont pas vérifié que tous les nouveaux employés avaient été contrôlés avant de prendre leur poste. Ils ont accepté des candidatures qui sont bien en dessous du niveau professionnel (requis) et n'ont pas examiné les références appropriées .
Une fois encore,les responsables ont exposé potentiellement les élèves à un risque en ne s'assurant pas de l'adéquation des personnels aux postes .
    --les documents même de l'école montrent,et les responsables en témoignent ,qu'en dépit d'une formation ,et de discussions sur la sauvegarde (securité), il arrive que des personnels n'agissent pas dans l'intérêt des élèves.Quand cela se produit, les personnels en réfèrent aux responsables seniors,qui cherchent conseil/assistance appropriés auprès des autorités locales .

    conclusion:cette norme n'est pas respectée


      PARTIE 7 Façon dont on gère les plaintes (réclamations) 

    --cette norme a été respectée lors de la précédente inspection. Cependant,à propos des  plaintes formulées auprès du Ministère de l'Education ,il a été demandé aux inspecteurs d'estimer si ces normes étaient tjrs respectées.
    --Les documents de l'école montrent qu'il y avait eu ,depuis la précédente inspection, 8 plaintes concernant la qualité de l'enseignement et l'acquisition des connaissances.
    Chacune a été traitée rapidement et de façon informelle –le responsable surveillait le processus.
    –-Ces réclamations qui ont donné lieu à des investigations,avaient été suscitées avant
    l'inspection de Novembre 2017 .
    -- Les responsables suivent une ligne de conduite à propos des plaintes et font preuve d'une réelle détermination pour essayer de résoudre les inquiétudes des parents.Dans la majorité des cas, cela fonctionne.

     conclusion: cette norme est respectée

     PARTIE 8  Qualité des dirigeants et gestion des écoles  

    --lors de  la précédente inspection, norme non respectée.
    De plus, alors que les normes relatives à sécurité et les plaintes  avaient été respectées en Novembre 2017,la viabilité des ces améliorations n'avait pas été testée. Les améliorations étaient relativement récentes et dépendaient des nouveaux responsables, temporaires .
    --De façon cruciale (critique ),ces responsables n'ont pas prolongé les améliorations des pratiques de recrutement plus sûr. Ces manquements existent de longue date dans cette école.Des embauches récentes montrent un niveau de pratique inacceptable.Le processus d'acte de candidature n'est pas effectué professionnellement.On a ignoré délibérément la ligne de conduite pour le recrutement des nouveaux enseignants. Cela représente une marche arrière inquiétante de la nouvelle culture de sauvegarde qui était apparue lors de la première inspection.
    --Les enseignants  seniors ont amélioré la qualité de l'enseignement,l'apprentissage et l'évaluation.Les données fournies par l'évaluation ont commencé à mettre en lumière les relatives forces et faiblesses de ce qu'apporte l'école (aux élèves), et les enseignants individuels doivent rendre compte de leur travail .Cependant,les élèves ne reçoivent pas encore un «  régime » de possibilités d'apprentissage de bonne qualité,basé sur ce qu'ils savent déjà et peuvent faire.
    Par conséquent,ces aspects des normes pour les écoles indépendantes restent non respectées (cf règlements de 2014 )
     
      Norme non respectée
                                                 
                                             

vendredi 27 avril 2018

L'école Rudolf Steiner, de Kings Langley

Hemel Gazette 
Article du Jeudi 12 Avril
Ecole privée du Hertfordshire recalée de nouveau au test de sauvegarde

Une école privée inquiétée par l’administration ,et menacée de fermeture,n'a pas répondu aux exigences de sauvegarde .
L'école Rudolf Steiner, de Kings Langley a reçu une autre visite des inspecteurs de l'OFSTED ,en Février et ces derniers ont trouvé qu'elle ne satisfaisait pas aux exigences de sauvegarde . On a demandé aux parents de venir à une réunion, la semaine prochaine pendant laquelle ils discuteront de la façon dont l'école Rudolf Steiner evoluera .
Pour le principal par interim, T.B., « c'est clairement un pas en arrière qui nous déçoit beaucoup» « Nous avons fait les correctifs dans les 3 jours (ouvrés) suivant l'inspection, car c'était un sujet mineur, mais cependant important »
La réunion sera consacrée à divers sujets, autour des projets financiers et éducatifs de l'école.
M.B. n'a pas voulu entrer dans le détail de ce qui sera discuté –mais il a dit que l'école prendrait des décisions significatives dans les semaines à venir,et qu'il souhaitait que parents, personnels et membres de l'association de l'école soient d'accord.
Il a insisté sur le fait que de telles réunions avaient été tenues chaque trimestre depuis qu'il était devenu le premier principal en Août dernier .
Cependant,il a admis que l'école disposerait de moins d'argent l'an prochain et la Gazette a compris que le budget de l'école pourrait être diminué de 10%.
Et M.B. a confirmé que l'école réexaminait sa représentation légale .
En ce moment,l'école Rudolf Steiner de Langley est représentée, dans ses efforts pour rester ouverte, par Mishcom de Reya,le cabinet d'avocats prestigieux qui représentait la princessse Diana dans son divorce avec le prince de Galles .
Il a ajouté « en ce moment, nous avons des juristes sur ce sujet. Nous passons également en revue les façons d'évoluer; Leur collaboration nous satisfait mais nous devons avoir des finances saines »
Le porte parole de OFSTED a dit que le rapport du contrôle de Février serait publié après la fin des congés de mi trimestre .
Les questions posées par cette école Rudolf Steiner dont les frais de scolarité sont de £ 9250 par an remontent à Mars 2016, quand le service d'inspection des écoles a fait une inspection d'urgence à la suite de plaintes d'un certain nombre de parents . OFSTED s'est alors impliqué,trouvant que l'école était insuffisante (« inadequate ») et présentant de sérieuses faiblesses.
Et en Août dernier,la secrétaire d'état (=ministre) pour l'éducation a dit qu'elle avait l'intention de retirer cette école Rudolf Steiner du registre des écoles indépendantes, forçant ainsi,par le fait, l'école à fermer .
L'école fait maintenant appel de cette décision.
M.B. a dit qu'il n 'était pas sûr de la prochaine disposition, bien qu'à l'origine une décision ait été attendue pour ce mois ci .
Il y aura une réunion entre l'école et le ministère de l'éducation le vendredi 20 avril.
M.B. a dit « nous sommes un peu dans l'obscurité. Nous nous préparons pour d'autres inspections de l'OFSTED ,c'est, pour l 'école, la seule façon sûre de procéder »