mercredi 16 juin 2021

bienvenue sur le blog du CLPS!




Nous sommes une organisation laïque, donc ouverte à la confrontation des idées et nous ne prétendons pas, entre nous, défendre toujours les mêmes thèses. Ce qui nous réunit, c’est précisément le souci de ne pas masquer nos divergences.
Le mot " secte " est une commodité de langage qui ne correspond à aucune catégorie juridique. il n’existe en effet pas de définition de la secte en droit français. Nous ne prétendons pas, dans l’intitulé de notre association, combattre les sectes, mais prévenir le sectarisme.
En fait, peu nous importe que tel ou tel groupe étudié dans ce site soit ou non qualifié de secte. Pour nous, il représente, si nous en parlons, une atteinte a la laïcité. Le droit français leur permet d’exister. Il nous permet, à nous, de discuter leurs pratiques sans les enfermer dans une catégorie juridique et ce au seul nom du respect des droits de l’homme et de l’enfant et de la laïcité



mentions légales


NOTE SUR LES COMMENTAIRES

Le présent blog est le canal d'expression du CLPS. Nous veillons scrupuleusement à la qualité de l'information et des opinions exprimées. Nous avons maintes fois accepté d'accueillir des commentaires qui se trouvaient aux antipodes de nos convictions dès lors qu'ils étaient rédigés dans une langue correcte, qu'ils restaient courtois, et qu'ils apportaient de la matière au débat. 
Toutefois, suite à des propositions de commentaires qui ne respectaient pas ces conditions, nous nous devons de rappeler que ce blog n'est pas un forum. Nous nous refuserons en conséquence à publier les textes sarcastiques et a fortiori injurieux à l'égard de qui que ce soit, d'une longueur excessive par rapport au texte initial et les billets "en rafale" qui restent d'une lecture difficile et nuisent à la lisibilité de l'ensemble. Merci à  nos contributeurs, qu'il soutiennent ou contredisent nos thèses, de respecter ces quelques règles de savoir-vivre.

VISITEURS DU PRESENT BLOG, SYMPATHISANTS DU CLPS,

N'hésitez pas à utiliser le formulaire de contact pour nous signaler toute activité qui vous interpellerait, nous vous répondrons rapidement, sereinement! 

Posted by Picasa

dimanche 17 mai 2020

UNE CONFERENCE DE JEAN JACQUES CREVECOEUR IL Y A DIX ANS EN BELGIQUE

Suite à nos récents billets sur la mouvance opposée à la vaccination, un ami de notre association  avait assisté à une conférence de Jean-Jacques Crèvecœur en Belgique et il a eu la bonne idée de nous transmettre les notes qu’il avait prises au cours de cette conférence. C’était il y a 10 ans, il défendait la médecine nouvelle germanique . Il était déjà également un opposant farouche à la vaccination. Comme nous le faisons souvent, nous ne commentons pas, vous vous forgerez votre opinion par vous mêmes. Nous avons (à peine) remis en forme.


CONFERENCE sur la VACCINATION  LE 16 MARS 2010
par J.J.CREVECOEUR et C. BEN MAMOU


Jean-Jacques CREVECOEUR, belge de naissance, est venu du CANADA où il réside pour faire une tournée en BELGIQUE, secondé par son épouse Cyrinne BEN MAMOU.

Tandis que le public s'installe, la photo de Louis PASTEUR se dessine sur le grand écran.

CREVECOEUR entame son introduction. A ses côtés, son épouse Cyrinne BEN MAMOU qui prendra une part active à l'exposé.

CREVECOEUR se présente comme "notre compatriote", rappelant son origine belge. Il présente brièvement Cyrinne BEN MAMOU, son épouse, biologiste et doctorante en sciences neurologiques.
Elle est diplômée de la faculté de MONTREAL et habite au QUEBEC depuis 7 ans. Il évoquera son passé à différents moments au cours de la soirée.

"Ma formation est scientifique : physicien quantique à NAMUR"
"J'ai commencé un doctorat en physique quantique, non achevé à cause de la rencontre avec Edgar MORIN"
"Ensuite, j'ai fait 2 années de philosophie à NAMUR."
"En outre, j'ai un diplôme en pédagogie ; j'ai été chercheur en pédagogie à NAMUR"
"J'ai quitté l'université en 1986".
"Depuis, j'informe et je forme le public en relations humaines et en santé".

"J'aide les gens à se suffire à eux-mêmes, à donner la conviction d'utiliser tous les moyens de prendre soin de nous sans moyens extérieurs".
"Quand la campagne de vaccination a commencé, j'ai quitté toutes mes obligations pour me dévouer corps et âme à la cause".

(ndlr : se présente en sauveur, doué d'un grand altruisme)

"Il y a une opposition massive de la population à jouer ... (pas transcrit, parle trop vite).... guerre civile.

"Pour la prochaine pandémie, la recette à mettre en oeuvre est déjà connue".
"Ce sera la grippe ordinaire + la grippe aviaire".
"La grippe aviaire a fait exactement 248 morts. Officiellement annoncé : elle devait faire 320 millions de victimes, selon des experts très bien payés".
"La grippe porcine a fait officiellement 13 500 victimes".

Il aborde ensuite l'histoire de la vaccination :

"Son avenir est assez sombre".
"Si l'épidémie de grippe a reculé, c'est grâce à notre intervention et à celle d'autres groupes"
(ndlr : encore une fois le sauveur)"Heureusement, on peut, à ce sujet, compter sur l'intelligence de la population qui se dit que la mariée est trop belle pour être honnête".
"Cette grippe est une répétition générale pour le futur".
"On ne peut pas compter sur les journalistes, tout à fait à la solde des autorités".

Il conclut son introduction :

"Nous devons devenir des relais pour informer car, dans 2-3 ans, internet sera censuré. La dictature médicale se met en place".

(ndlr : on remarque d'entrée de jeu, le discours complotiste)

Il annonce que son exposé comprendra 3 parties :

1. " Pourquoi la situation est-elle si difficile au point de vue vaccinal ?"
2. " Les mensonges depuis la création de la vaccination."
"Aujourd'hui, l'histoire de la vaccination a 200 ans".
"Depuis 140 ans, on nous ment de façon totale avec des tableaux et études scientifiques documentées".
3. "Que nous réserve le futur dans un avenir proche, dans les 10 ans qui viennent ?"


Il passe la main à son épouse, Cyrinne BEN MAMOU qui se présente à son tour :
Elle a 36 ans. Elle est son épouse depuis peu.
Elle est, dit-elle, pour la liberté de choisir.
En 2000, elle a connu un accident vaccinal (vaccin tétanique) qui lui a provoqué une paralysie.

Elle évoque son parcours :

Elle est franco-tunisienne. En TUNISIE, elle a été diplômée en biologie et en sciences naturelles. Au CANADA, elle a fait un DEA en écologie évolutive (une maîtrise). Elle fait (ou a fait) un doctorat en sciences neurologiques sur la mémoire. Puis elle a travaillé en laboratoire de psychologie. Pendant 12-13 ans, elle a fait partie d'équipes de recherches universitaires.
"Tout cela constitue un avantage pour l'information du public".

La suite de l'exposé sera une alternance de parole entre les deux intervenants, qui s'exprimeront à tour de rôle. Quelquefois, l'un des époux coupera la parole à l'autre pour ajouter un commentaire, une précision. Les différents séquences notées au mot à mot, infra, ne préciseront pas lequel des deux a prononcé ces paroles. De toute façon, ils s'expriment en totale union de pensée si bien que toutes les idées peuvent être attribuées aux deux.

Une citation de Max PLANCK (1858-1947) apparaît sur écran :
"La science progresse de funérailles en funérailles".

Autre titre sur l'écran : "Les menteurs vaccinalistes".
"Il n'y a pas de grand complot ; plusieurs facteurs sont en cause.
"Il n'existe aucune formation approfondie dans la formation initiale en médecine, d'où des carences * dans la démarche scientifique
* en biologie (trop élémentaire, donc carencée)
* en épistémologie (qui est l'étude critique des sciences)
* en statistiques et épidémiologie."

"Il n'existe aucune critique à propos de la vaccination".
"A la bibliothèque universitaire de MONTREAL, il n'y a aucun ouvrage critique sur la vaccination, alors qu'il existe 50 livres critiques sur la vaccination, le dernier comportant 1500 références scientifiques" (non cité).

"La formation continuée des médecins est assurée par les compagnies pharmaceutiques, par le biais des délégués médicaux".
"Les colloques médicaux sont là pour distraire les médecins, à Hawaï, en Martinique,..."

" La faiblesse des études cliniques :
* pas de comparaison à long terme entre vaccinés et non vaccinés
* ils mesurent uniquement le taux d'anticorps
"L'immunité est temporaire, elle n'est pas acquise à vie".

"Les vaccins constituent une escroquerie ; les fraudes sont largement répandues :
* falsification des études
* multiplication des publications "bidon" pour noyer les études indépendantes dans la masse
* création de fausses revues scientifiques médicales, financées à 100 % par des compagnies pharmaceutiques
* phénomène de "ghostwriting" ou "auteurs fantômes" càd que des chercheurs signent moyennant une rémunération des articles pour l'aura (articles bidons)".

"En avril 2009, dans LE MONDE, un article mettait en lumière les liens entre les médecins et laboratoires, de nouveau sur la sellette. L'article indiquait que 40 % des médecins avaient des conflits d'intérêts et que 60 % n'avaient pas de conflits d'intérêt".

Il évoque le centre des politiques en propriété intellectuelles de l'université Mac Gill au CANADA".
"Dans le marché pharmaceutique mondial, 1/3 va à la recherche, 2/3 à la promotion".

"Exemple de mauvaise foi et de manipulation : le Dr David HEALY de l'université de CARDIFF au ROYAUME UNI, a montré un document interne de PFIZER témoignant que dans les articles publiés entre 98 et 2000 sur l'antidépresseur ZOLOFT (opposé au PROZAC) : 85 articles provenaient d'une initiative directe de PFIZE 126 articles provenaient d'autres sources".

"Les compagnies pharmaceutiques deviennent plus puissantes que les compagnies d'armement".
Exemple : chez MERCKX existe une liste des médecins à discréditer car défavorables au GARDAZIL" (phonétique)".
"Moi je me suis fait lyncher par les journalistes".
"D'autres médecins aussi sont lynchés car ils veulent faire du bien aux malades".
"Ils dénoncent, ils ont le courage ; résultat : ils sont suspendus ou radiés".
"Les études faites sont frauduleuses (ex : VIOX et FASANAS (phonétique) ou FOSANAS ?)".

"Dissimulations et contrôles coercitifs :
* sous déclaration des effets secondaires
* études cliniques et pharmacologiques déléguées aux compagnies pharmaceutiques elles-mêmes
* menaces ou corruption des médecins, des responsables politiques, des experts
* quand il y a des accidents vaccinatoires déclarés, le résultat disparaît
(un docteur - non cité, ndlr - a témoigné à Jean-Jacques CREVECOEUR à ce propos)

"Le tamiflu tue et pas le H1N1"
"Dans la revue PRESCRIRE, sept 09, l'éditorial titre "...pousse au crime"
"La pharmacovigilance est remise aux compagnies pharmaceutiques".

"Stratégies de communication :
*achat d'une multitude de sites internet
*publicités, explicites ou déguisées
* lobbying intense
* discrédit des opposants (ce sont des conspirationnistes, des charlatans, des sectes)"

"Le dogme vaccinal est présenté comme le miracle de la médecine :
* succès marketing du fast-health facile
* la croyance : les vaccins sont nécessaires et suffisants à la santé
* diminution des maladies infectieuses et épidémies depuis la vaccination"

"Hier, j'ai participé à la formation de dirigeants d'entreprises à LIEGE" (J.J.CREVECOEUR)

2e partie : QUE FAIRE ?

"Eduquer et informer. La connaissance = le pouvoir".
"La recherche stagne, il n'y a plus de nouvelles molécules à découvrir"
"Les brevets sont épuisés, d'où les médicaments génériques depuis 2001-02".
"Ce qui explique le virage vers la vaccination :
* qui demande peu de recherche pour une mise au point
* qui produit de vaccins même pour des gens en bonne santé".

"Les critères de maladie ont été changés".
"Exemple : le cholestérol. Les instances ont été soudoyées pour que le taux de cholestérol pathologique diminue
"Bref, on abaisse le seuil de cholestérol, ainsi le chiffre d'affaires est en hausse".
"Les vaccins, c'est la nouvelle manne céleste".

Apparaissent ensuite sur l'écran, en grand, la photo des deux DVD produits par JJ CREVECOEUR (et vendus sur place) :
"Seul contre tous, la vie et l'oeuvre du docteur R.G. HAMER"
"Le système immunitaire et les microbes"

Histoire de la vaccination

"Dans les médecines orientales, la Chine ancienne, au 5e siècle après J.C., avait découvert le procédé de variolisation".
"L'idée est revenue en Angleterre en 1717".
"Edward JENNER (1749-1823) a injecté par scarification, dans une expérimentation en direct".
"Une généralisation s'en est suivie, à partir de seulement un ou deux exemples, en 1802".
"JENNER faisait payer ses vaccins. La vaccination est alors devenue obligatoire".
"Mais il y eut des décès, d'où une levée de l'obligation vaccinale".

"Un autre malfaiteur fut Louis PASTEUR (1822-1895), qui n'avait aucune formation médicale"
"Il a volé les découvertes de ses contemporains. Exemple : la pasteurisation provient d'Antoine BECHAMPS".
"Louis PASTEUR était un voleur et un menteur".
"Il falsifiait ses expériences"
"Il était un assassin : il a vacciné intentionnellement un enfant contre la rage - alors que les autres membres de la famille du petit Joseph MEISTER avaient aussi été mordus, mais sans contracter la rage".
"PASTEUR était un ami intime de Napoléon III, et surtout de sa femme".
"Il obtint donc la notoriété, la légion d'honneur".
"Il avait le sens du commerce : il a déclaré qu'il donnerait 50 % de ses bénéfices si la vaccination devennait obligatoire. C'est ainsi que cela a commencé".

J-J. CREVECOEUR propose à la lecture un ouvrage du Dr Eric ANCELET : "Pour en finir avec Pasteur", sous-titre "Un siècle de mystification scientifique" Ed. Marco PIETTEUR - Résurgences.

A ce moment, Evelyne D. - conseillère communale ECOLO à ARLON, ayant elle-même donné une conférence sur la vaccination et ayant déjà, en public (lors d'une conférence organisée par Nadia HARTERT en 2006) expliqué comment elle s'y était prise pour contourner l'obligation vaccinale pour ses deux filles - se lève et intervient pour montrer le livre sur les vaccinations de la journaliste Sylvie SIMON (bien connue par ailleurs). J-J.CREVECOEUR signale qu'il connaît bien Sylvie SIMON.

"L'efficacité des vaccins"
J.J. CREVECOEUR signale que ses filles (23, 21 et 18 ans) sont non vaccinées. Il déclare que les soins médicaux donnés dans sa famille égalent zéro.

Dans le public, deux personnes témoignent qu' elles ont contourné l'obligation du vaccin polyo et qu'elles n'ont eu aucun ennui. Des réflexions fusent dans le public qui, dans sa majorité, semble acquis aux idées du conférencier.

"Déclin des maladies infectieuses" (1900-1960).

Il démontre que toutes maladies avaient déjà diminué avant la vaccination obligatoire.

"La vaccination contre la variole a relancé la maladie, d'où on a arrêté cette vaccination, mais on a tout de même déclaré que le progrès était dû à la vaccination".
"En Angleterre, la vaccination contre la variole a provoqué beaucoup de décès".

Il rappelle qu'il a donné une conférence à BRUXELLES le 11 avril 2010. Il cite le Dr Michel GEORGET , p 190 de son livre "La vaccination, les vérités indésirables". Il insite sur le mensonge officiel généralisé : "C'est un génocide silencieux depuis 150 ans".
"La mort subite du nourrisson se produit dans les trois semaines après le vaccin de la coqueluche".
"70 % des enfants de moins de un an décèdent dans les 3 semaines après le vaccin contre la coqueluche" (!!)
"Si vous vaccinez votre enfant, vous le mettez en danger".

Il signale ensuite une épidémie d'autisme due à la vaccination.
Il évoque le film québequois de Lina B MORECO : "Silence, on vaccine". Il signale qu'il en existe une version courte de 55' sur internet, mais qu'en réalité le film comporte 30 minutes supplémentaires. Il signale le site internet : www.generationrescue.com

"Une épidémie d'autisme va se produire à l'avenir à cause des vaccins".
Il rappelle que les vaccins comportent un composé de mercure (THYMEROSIL ? phonétique)
Il cite les docteurs Marc GEIER, biochimiste et Robert NATAT, France
Il dit que le Dr Marc GIRARD a informé que la vaccination augmentait la sclérose en plaques.
Il parle d'un film de 4 minutes montrant comment le mercure cause la dégénérescence du cerveau et entraîne l'Altzeimer.

"Vacciner des enfants, c'est les dégénérer"
"C'est un génocide silencieux, avec la complicité des parents, tenus par les médecins dans la désinformation".
"Les G.I. pendant la guerre du Golfe avaient reçu du squalène, adjuvant contre l'anthrax".
"Ils avaient reçu 10 doses + des rappels ; au total 20 doses".
"730 000 G.I. furent vaccinés ; 25 %, soit 185 1000, contractèrent le syndrome de la guerre du Golfe".
"Beaucoup de leurs enfants sont nés "monstres" ; beaucoup de fausses couches aussi".
"95 % des soldats touchés faisaient des anticorps au squalène, d'où les maladies auto-immunes".

"Les vaccins du futur"

"Si vous saviez tout ce qu'il y a dans les vaccins, leur composition, vous seriez horrifiés".
"Les vaccins ne servent à rien et, en outre, ils dégénèrent la population.
"Le GARDASIL contre la cancer du col de l'utérus est déclaré miracle anti-cancer par MERCKX, mais il y a eu des accidents vaccinaux : décès de jeunes-filles, lupus, problèmes vasculaires".

Prosélytisme, quand tu nous tiens....

CONCLUSION J.J. CREVECOEUR a un style très persuasif, et malgré le discours incroyable qu'il tient, il risque d'influencer un large public venu l'écouter. Cependant, en observant les réactions dans le public, il semble qu'une (grande ?) partie de l'auditoire soit déjà acquise aux théories anti-vaccinales... ce qui limiterait les dégâts ? De toute façon, il est un chantre de l'opposition à la vaccination et son acharnement ininterrompu risque de faire des nouveaux adeptes de ses théories et de répandre une grande méfiance vis à vis de la médecine classique.









mardi 12 mai 2020

PORTE OUVERTE CHRETIENNE, lettre à Libération





Madame, 
Vous avez publié dans les colonnes de Libération un entretien avec le pasteur Peterschmidt qui dirige la Porte ouverte chrétienne.
Nous avons publié un billet sur notre blog  et nous résumons ainsi notre position.

En tant qu’association, il ne nous appartient pas de rechercher les responsabilités de la Porte ouverte chrétienne dans le développement de la pandémie. C’est éventuellement  à l’administration, aux pouvoirs publics de tirer les conséquences de ce drame.
Nous avons exprimé également notre compassion envers toutes les personnes décédées suite à ce rassemblement, qu’elles y aient participé ou qu'elles en soient les victimes indirectes. Nous avons également exprimé avec netteté notre refus de la haine.

Mais au moment où la mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires risque d’être restructurée, il nous semble que la recherche sur le sectarisme ne doit pas être oubliée et qu’il ne faudrait pas donner la parole exclusivement au pasteur.
Comme nous l’avons exprimé, si ce dernier remercie effectivement le personnel hospitalier, et nous en prenons acte, nous aurions souhaité qu’il remette en cause les pratiques des églises qui se trouvent dans cette mouvance : la guérison par la prière y est une pratique courante,  un rapport direct avec la divinité nous semble générer  un ascendant des pasteurs sur les paroissiens et la certitude de détenir LA vérité. 
La Porte ouverte chrétienne a été controversée dans le passé,  nous émettons le voeu que, dans le respect de la liberté et de l’indépendance des journalistes bien entendu, une information dispensée sur ce genre de  thèmes soit plus équilibrée et fournisse TOUS les éléments de réflexion.

Croyez à nos sentiments les plus respectueux

samedi 9 mai 2020

un document du responsable de la Porte ouverte chrétienne, notre analyse


Nous avons déjà publié des questionnements sur la Porte ouverte chrétienne, dont il a été beaucoup question à l’occasion du début de l'épidémie de coronavirus.
Nos amis du conseil départemental des associations familiales laïques du Haut-Rhin nous tiennent informés.
Nous les en remercions.
Sur la vidéo dont nous donnons ici le lien (pour l’information la plus complète et la plus impartiale possible de nos lecteurs) le pasteur Jean Peterschmitt réponds à quelques questions que lui  pose une responsable de l’Eglise.
À l’une des premières questions posées, d’emblée, il insiste sur la présence de Dieu, et son pouvoir de guérison. À moins que nous ayons mal compris , il décrit la guérison d’une femme d’origine musulmane, clouée au lit, qui se lève alors qu'elle est connecté sur son ordinateur avec le site de la Porte ouverte.
Cela nous semble confirmer le sens d’un de nos billets précédents .
Il répond ensuite à une question suivante posée par  un auditeur.
Il lui est demandé son opinion sur la liberté d’expression religieuse en France.
Nous avons retenu deux réponses. La première, c’est le déséquilibre qu’il ressent face à deux constatations : premièrement la liberté d’expression de Charlie hebdo , dont il pense que les journalistes outragent les croyants.
Deuxièmement, les constatations de condamnation infligée à des croyants .
De notre point de vue à nous, il nous semble que la liberté d’expression dont "jouit" Charlie Hebdo, son équipe de rédaction l'a cher payée.  De la vie d’une grande partie de son équipe. Monsieur Peterschmitt a le droit d’avoir son ressenti, nous avons aussi le droit de considérer que payer sa liberté de tant de vies,  c’est le prix le plus cher.
Il cite trois condamnations. Sur deux d’entre elles, nous n’avons pas assez d’informations il nous est impossible de développer plus avant.
Par contre il insiste sur les  ennuis judiciaires de Madame Christine Boutin.
Sur ce point, nous n’allons pas le contredire : nous avons retrouvé sur le site LégiFrance l’arrêt de la cour de cassation qui mettait un point final à cette procédure et laissons nos lecteurs en prendre connaissance grâce à ce lien et se faire une opinion  par eux-mêmes du discours du pasteur.
Juste le sujet du litige : Madame Boutin avait défini l’homosexualité comme une abomination,  en ne suivant pas l'avis de la cour d’appel, la cour régulatrice se refuse à voir dans ses propos qu’ils jugent outrageants une incitation à la haine ou à la discrimination. En suivant CE LIEN, prenez connaissance du jugement , chers lecteurs, et forgez-vous votre opinion!

la pandémie n'est pas terminée que les antivaccins reviennent

On pouvait penser que depuis la crise sanitaire récente due au coronavirus, les adversaires et détracteurs des vaccins se faisaient bien silencieux, et vu la létalité du virus, on voyait mal comment il pourraient resurgir.

C’est fait!

Quatre personnages connus, dont un seul médecin d’ailleurs, se sont regroupés pour proposer une émission en direct qui figure maintenant sur une chaîne YouTube. Il s’agit de Jean-Jacques Crèvecœur, de Silvano Trotta,  de Thierry Casasnovas, et du Docteur Tal Schaller. Tout au long de cette émission, tous insistent sur l’inutilité et même sur la nocivité des vaccins. Il est même fait un parallèle  entre les vaccins, et notamment celui qui pourrait être découvert pour contrer la pandémie actuelle, et la trithérapie destinée aux victimes du sida. L’un d’entre eux enfin va jusqu’à dire que des personnes de son entourage avaient abandonné la trithérapie et ne s'en trouvent pas  plus malades aujourd'hui. Une incitation pour les malades du sida de renoncer à leur traitement ? Ce n’est pas dit ni formulé sous cette forme, mais la limite est poreuse. 

Quelques parcours.

Jean-Jacques Crevecœur fait un bout de chemin avec la revue Neo santé, proche de la nouvelle médecine germanique du Docteur Hamer dont il est le disciple.

Thierry  Casasnovas a participé au film dont nous avons rendu compte récemment, c’est quoi le bonheur pour vous ?. Il est iridologue, vidéaste prolixe. C’est lui qui a interrogé  un jeune homme et une jeune femme qui gèrent le site déscolarisation.org. Ces jeunes personnes souhaitent que des familles retirent leurs enfants de l’école . La conséquence voire l’objectif avoué ? La fermeture de classes d’école en vue d’une « déscolarisation en réseau »; nos amis des organisations syndicales qui s'intéressent au sectarisme apprécieront.

Le docteur Tal Schaller a déjà été convoqué par la Justice française. Il s'oppose à la vaccination. Il se réfère au chamanisme. On l'entend dire: " Je suis un être de lumière qui a créé un corps mental, un corps émotionnel, un corps physique". Il aurait pratiqué l'urinothérapie.

Enfin Silvano Trotta a évoqué… I'ufologie, les mondes parallèles. 

Il n’y a pas que les vaccins à être dénigrés. Les masques,  les gestes barrière, les restrictions aux déplacements, la distanciation physique sont également dénoncés. Il est question de gouvernants actuels à côté desquels « Hitler est un enfant de chœur». Le confinement est même comparé à un moment à des camps de concentration, où il serait question d'instaurer une société d'esclaves et de soumission. Les gouvernants créeraient la psychose de ce qu’on appelle un "pseudo virus" pour instituer le contrôle par la peur. Nous ne pensons  pas caricaturer. Le lien vers l'émission permettra au lecteur de se forger sa propre opinion!

Il est inutile à notre sens de commenter ou de justifier plus en profondeur leurs propos. En revanche il est nécessaire et prudent de rappeler le droit: des opposants à la vaccination s'étaient pourvus devant les Juges de Strasbourg, la Commission européenne des droits de l'Homme avait statué. Le titre de la vidéo de 2 heures 15 est ainsi libellé: Alerte sur la santé, alerte sur la liberté. La justice européenne a déjà tranché!

C.E.D.H., 15 janvier 1998, Carlo Boffa c/Saint-Marin, N° 26536/95.  

Les requérants se plaignent de l'existence des lois prévoyant l'obligation de se faire vacciner pour les personnes résidant à Saint-Marin. Ils font valoir que le danger de mort lié aux vaccins est élevé et allèguent la violation de l'article 2 de la Convention. Ils se plaignent en outre de ce que l'impossibilité pour les parents de choisir librement de faire vacciner leurs enfants constitue une atteinte injustifiée à leur liberté de pensée et de conscience, en violation de l'article 9 de la Convention. Les requérants se plaignent enfin que l'impossibilité de choisir de se faire vacciner constitue une atteinte injustifiée à leur droit de liberté tel que garanti par l'article 5 de la Convention, ainsi qu'à leur droit à la vie privée et familiale tel que garanti par l'article 8 de la Convention.(...)
Or, la Commission relève que l'obligation de se faire vacciner telle que prévue par la législation en cause, s'applique à toute personne quelle que soit sa religion ou conviction personnelle. En conséquence, la Commission estime qu'il n'y a pas eu en l'espèce d'ingérence dans la liberté garantie par l'article 9 par 1 (art. 9-1) de la Convention.(...) 
D'autre part, la Commission estime qu'une campagne de vaccination, telle que mise en place dans la plupart des pays, obligeant l'individu à s'incliner devant l'intérêt général et à ne pas mettre en péril la santé de ses semblables, lorsque sa vie n'est pas en péril, ne dépasse pas la marge d'appréciation laissée à l'Etat

lundi 4 mai 2020

Festival de l'école de la vie, entretien avec Mme Sophie RABHI

Le festival pour l’école de la vie, que nous avons déjà évoqué, devait se tenir sur site récemment, ce printemps. Le confinement ne l'a pas permis, et son organisateur a dû remplacer cette manifestation par des vidéos. Les intervenants prévus répondaient sous forme d’entretien, aux questions qui leur étaient posées.
Nous avons pu ainsi visionner l’entretien avec Sophie Rabbi, qui s’est d'emblée définie comme...la fille de son père .
Nous avons ainsi pu apprendre que la communauté, l’écovillage construit autour de l’école connaissait des difficultés relationnelles. Nous n’en savons pas plus.
En revanche,  nous attirons l’attention de nos lecteurs sur le point autour de son école : l’interview long de près d’une heure, porte aussi sur l'école qui se trouve près du hameau des buis (l'écovillage)  « la ferme des enfants » Très exactement à la 43e minute.
Elle décrit le fonctionnement d’une école démocratique (un réseau auquel l'école est maintenant affiliée), mais nous apprenons surtout que le fonctionnement d’une école démocratique a valu des instructions de l’administration de l’éducation nationale en vue de leur faire respecter le socle commun de connaissances prévues par le code de l’éducation.
Si nous avons bien compris, l’irrespect de ce socle pourrait conduire à la fermeture de l’école. Nous avons tenté de retranscrire au mieux (vers la 46ème minute):
" Cette année, l’inspection a reçu des directives nouvelles pour contraindre les écoles démocratiques ;donc nous avons dû revenir à une forme d’obligations, d'incitations fortes pour les enfants d’accomplir les matières scolaires en gros qui doivent faire l’objet d’un relevé de compétences pour montrer que les enfants évoluent de manière régulière sur des compétences à acquérir pour le socle de compétences . Sans cela nous avions la menace d’être fermés" 
Si la liberté de l'enseignement, qui est un principe à valeur constitutionnelle, permet la création d'écoles hors contrat, la circulaire d'application de la loi ROYAL, qui en explicite l'interprétation et aide l'administration à l'appliquer, subordonne le fonctionnement desdites écoles au respect des "exigences fortes de la Convention internationale des droits de l'enfant" et à l'acquisition des connaissances notamment. Un association loi de 1901 comme la nôtre n'a pas compétence pour porter une appréciation sur les conclusions des fonctionnaires d'inspection de l'administration. Elle tient seulement à rappeler notre attachement à un contrôle de l'éducation de tous les enfants dans l'esprit des dispositions légales.

vendredi 1 mai 2020

courts extraits du témoignage de Florence Aubenas dans les colonnes du Monde sur l'Alsace après le virus, concernatn la Porte ouverte chrétienne

Florence Aubenas, qu’on ne présente plus, vient de commettre dans les colonnes du Monde un très bel article sur l’Alsace quelques deux mois après la semaine organisée  par la Porte ouverte chrétienne et la contamination.
Nous en avons extrait des citations concernant cette Eglise. Nous vous les soumettons ci-dessous. Nous vous laissons vous forger votre propre opinion et comme nous le faisons souvent, mais nous gardons bien de dicter à nos lecteurs ce qu’ils doivent penser !
Notre rôle est de faire réfléchir  sur le sectarisme, mais en nous gardant de toute manifestation de haine, en nous efforçant d’éviter toute stigmatisation.  Nous pensons que nos électeurs ont saisi le sens de notre démarche.



Au pied d’une HLM, le carré de pelouse n’est pas plus grand qu’un mouchoir, juste la place de déployer un parasol Pepsi-Cola. La mère, la fille et le petit-fils sont confinés dessous, seule tache de vie dans Bourzwiller désert. Les deux femmes, Monique et Nathalie, travaillent dans le ménage, rien en ce moment, ça va sans dire. Juste en face de chez elles se dresse un bâtiment imposant, l’église évangélique La Porte ouverte chrétienne. Le parking donne la mesure de sa fréquentation : gigantesque. 
 
« Moi j’y vais à Pâques et à Noël, c’est magnifique, mieux décoré que la vitrine des grands magasins à Paris », s’enflamme Monique, la mère. « Une secte », tranche la fille. La mère : « Mais une secte gentille. Des drogués et des alcooliques la fréquentent, ils ont l’air mieux après. » Elle-même a participé à une journée d’accueil, en 2015, « pour le buffet surtout, je le dis honnêtement. Il y avait des sandwichs au salami et même à boire. Entrée libre, tout gratuit ». La fille : « Mais c’est venu de là-bas. » A Bourzwiller, où s’est aussi construite la première mosquée d’Alsace, la cohabitation était jusque-là sans histoire avec La Porte ouverte chrétienne. Mais début mars, certains jeunes n’avaient qu’une idée en tête : la brûler, quand l’église évangélique a été désignée comme un des « détonateurs » de la pandémie dans le Grand-Est. Celle- ci avait organisé une semaine de jeûne, réunissant plus de 2 000 personnes, du 17 au 22 février, donc bien avant les mesures nationales contre le coronavirus. Finalement, les larmes ont noyé la colère, raconte Fatima Jenn, ardente défenseuse du quartier et candidate aux municipales (ex-LRM). « D’ailleurs, eux aussi sont victimes », dit-elle au sujet des évangéliques. D’un coup, elle devient livide, s’assoit sur un coin de trottoir, les escarpins dans le caniveau. Le soir même du scrutin municipal, le virus l’a attrapée en plein vol. Son score au premier tour des élections ? A vrai dire, elle peine à s’en souvenir. « Depuis, les priorités ont changé ! Les gens ont changé ! J’ai changé ! » Elle se relève, la démarche mal assurée. « Pardon, je vais rentrer. »


De son côté, Jonathan Peterschmitt, petit-fils du fondateur, reste « intimement convaincu » que l’église La Porte ouverte chrétienne n’est pas le détonateur de la pandémie dans le Grand- Est. Lui-même est médecin généraliste dans un village d’Alsace, « un praticien classique, semblable à n’importe quel confrère », dit-il. Pour aborder d’autres sujets, il attend un signe de ses patients. « Le sud de l’Alsace reste un pays de croyances, de rebouteux, où beaucoup de gens croient aux guérisons miraculeuses. Etant moi-même dans le spirituel, je ne renverse pas la table quand ils m’en parlent. » Dans ces cas, le docteur Peterschmitt, 31 ans et 4 enfants, tous vaccinés, utilise « des moyens autres ». Il vient de demander une enquête scientifique sur la propagation du virus dans le Haut-Rhin, et le CNRS l’aurait déjà contacté. Et si les investigations concluaient à un foyer pendant la semaine de jeûne à Bourzwiller ? « Dieu commence par son peuple s’il veut donner un message. Il nous fait passer une épreuve pour nous donner l’occasion d’en tirer un bénéfice spirituel. » La Porte ouverte chrétienne compte déjà 30 morts et des dizaines de personnes hospitalisées, et 18 membres de la famille Peterschmitt ont été touchés.